L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
3 octobre 2018

Les péquistes battus dans Bertrand

Gilbert Lafrenière satisfait de son expérience malgré tout

Le candidat Gilbert Lafrenière ne représentera pas le Parti Québécois dans le comté de Bertrand. Après 20 ans dans le giron du PQ, la circonscription s'est tournée vers la Coalition Avenir Québec (CAQ).

Daniel Deslauriers , journaliste

Sur la photo, le candidat péquiste du comté de Bertrand, Gilbert Lafrenière, pose en compagnie de sa mère, Pauline Lafrenière âgée de 91 ans, et de sa conjointe, Nathalie Forget.
Sur la photo, le candidat péquiste du comté de Bertrand, Gilbert Lafrenière, pose en compagnie de sa mère, Pauline Lafrenière âgée de 91 ans, et de sa conjointe, Nathalie Forget.
© L’information du Nord - Daniel Deslauriers

La caquiste Nadine Girault l’a emporté avec plus de 6 000 voix de majorité, confirmant ainsi l’avance qu’elle a toujours eue depuis le début. Une campagne qui a commencé sur le tard pour les péquistes, on le sait, avec la nomination tardive de M. Lafrenière lors de l’investiture du PQ à la fin de l’été.

Huit minutes seulement après la fermeture des bureaux de scrutin, le 1er octobre, la CAQ était déjà largement en avance. Sept minutes plus tard, soit à 20h15, on parlait déjà d’un gouvernement majoritaire pour la Coalition Avenir Québec. À 20h39, l’élection de Nadine Girault était finalement confirmée dans Bertrand.

Déçu, certes, M. Lafrenière a accepté le verdict des électeurs avec beaucoup de dignité. « Je suis triste, mais ce n’est pas la fin du monde. J’ai fait le maximum. Ça m’a permis de connaître des gens merveilleux », dit-il. Le candidat défait n’a que de bons mots pour son équipe de bénévoles qui ont remué ciel et terre pour attirer le vote péquiste. « Les bénévoles ont rejoint plus de 9 000 électeurs au cours de cette campagne. Ce n’est pas rien », souligne M. Lafrenière.

Son avenir en politique demeure incertain. Le chef Jean-François Lisée, lors de son passage à Sainte-Agathe-des-Monts le 24 septembre dernier, avait louangé M. Lafrenière, le qualifiant de « candidat remarquable » et « d’étoile montante » au Parti Québécois.

Erreurs coûteuses

Le soir du dépouillement du vote, le député sortant du comté de Bertrand, Claude Cousineau, était sur place, à la Rôtisserie St-Hubert de Sainte-Agathe. Il venait appuyer le candidat Lafrenière, lui qui avait conservé le comté dans le giron du PQ depuis 1998. « Lisée n’aurait jamais dû mettre sur la glace l’option souverainiste jusqu’en 2022. Beaucoup de militants ne se reconnaissent plus dans tout ça et se tournent aujourd’hui vers Québec solidaire », dit-il.

M. Cousineau estime que Jean-François Lisée a fait une bonne campagne jusqu’au moment où il a trébuché lors du dernier débat des chefs sur les ondes de LCN. Il avait pris à partie la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, en la questionnant sur l’identité du véritable chef de cette formation politique. « Il a perdu son pari. Il devra céder sa place. C’est clair, les gens voulaient un changement, mais c’est dommage pour Gilbert Lafrenière », conclut le député sortant.

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer