L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 octobre 2018

Négociations interrompues

Un médiateur-arbitre s’amènera sous peu

Un médiateur-arbitre est appelé à intervenir dans le processus de négociation entre le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides et l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

Les négociations sont interrompues temporairement entre l’employeur et la partie syndicale.
Les négociations sont interrompues temporairement entre l’employeur et la partie syndicale.
© Photo Gracieuseté APTSQ

La Loi prévoit qu’après 18 mois de discussions stériles entre l’employeur et la partie syndicale, les négociations sont interrompues jusqu’à ce que le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale identifie un médiateur-arbitre qui accompagnera les parties et, ce dernier sera appelé à statuer sur les différentes matières locales qui seront en vigueur pour les prochaines années.

« Nous allons collaborer activement au processus de médiation. Notre objectif demeure le même que celui qui a alimenté nos négociations avec tous les syndicats, soit d’offrir à nos équipes les meilleures conditions de travail possible, et ce, tout en assurant des services de qualité à la population », précise Jean-François Foisy, président-directeur général du CISSS des Laurentides.

Par ailleurs, en juillet dernier, le CISSS des Laurentides a ratifié l’entente avec la Fédération des infirmières du Québec (FIQ-Laurentides). Une entente de principe avec le Syndicat des travailleuses et des travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux – CSN sera quant à elle aussi soumise dans les prochains jours à l’assemblée des membres.

Partager:

À ne pas manquer