L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:

Une première pelletée de terre à Saint-Donat

Des logements sociaux dédiés aux aînés voient le jour

Par Dyane Bouthillette. Saint-Donat a inauguré le 1er août la construction des Résidences du parc naturel habité. La nouvelle habitation accueillera ses premiers locataires en 2019.

Le parcours pour réaliser le projet a été ardu et rempli d'embûches. Il aura fallu beaucoup de patience, d'audace et d'imagination de la part des nombreuses personnes impliquées dans l'évolution du projet. Sur la photo, le maire Joé Deslauriers est accompagné de quelques-unes d’entre elles.
Le parcours pour réaliser le projet a été ardu et rempli d'embûches. Il aura fallu beaucoup de patience, d'audace et d'imagination de la part des nombreuses personnes impliquées dans l'évolution du projet. Sur la photo, le maire Joé Deslauriers est accompagné de quelques-unes d’entre elles.
© Information du Nord – Dyane Bouthillette

C'est devant les fondations du projet en cours que le maire de Saint-Donat, Joé Deslauriers, et son conseil, ainsi que le président et les membres du comité d'administration des Résidences du parc naturel habité, ont procédé à une pelletée de terre symbolisant l'inauguration officielle. D'autres gens impliqués et quelques futurs locataires étaient également présents. « C'est bien émotif pour tout le monde d'être ici. Oui, pour le conseil municipal, pour bien des gens qui ont participé au projet, mais pour vous également qui l'avez attendu depuis des années », a déclaré le maire au début de son discours.

Mentionnons qu'il s'agit d'un bâtiment abritant 24 logements pour les aînés encore autonomes ou en légère perte d'autonomie. Une salle communautaire, permettant à la FADOQ et à L'Université du troisième âge (L'UTA) d'offrir des activités, sera aménagée à même l'immeuble. Les services offriront un milieu de vie sécuritaire et adapté aux besoins des résidents.

Selon André Charlebois, président du conseil d'administration des Résidences du parc naturel habité, la construction se terminera à la  fin du mois de décembre. « On devrait commencer à accueillir nos locataires au mois de février, prévoit-il.  On a notre phase 2 qui est prévue pour l'année prochaine », a-t-il aussi annoncé fièrement. Ce dernier a tenu à saluer l'implication politique du maire dans ce dossier rempli d'embûches.

Un projet qui redonne à la communauté

Ce projet de près de 7 M$ voit enfin le jour grâce à plusieurs années de travail et de persévérance. Mentionnons que cette somme représente le total des investissements financiers de la municipalité et des subventions du gouvernement et d'organismes. « C'est 1 M$ que l'on redonne à la communauté », a affirmé Joé Deslauriers en révélant le montant injecté par Saint-Donat pour cette construction. « C'est sûr que ça va créer des emplois. C'est tout près d'une dizaine d'emplois directs et indirects », a-t-il ajouté un peu plus tard durant son allocution.

Donatiens un jour, Donatiens toujours

« Le besoin est vraiment là. Ce sont nos Donatiens de souche qui ont accès à un logement comme ça », précise M. Deslauriers. Ce dernier a également souligné que cette initiative permettrait aux résidents âgés de demeurer à Saint-Donat.

« Je suis tellement heureuse », s'est exclamé Mme Duval, future résidante. La dame de près de 90 ans a confié à L'Information du Nord que son mari et elle attendent ce jour depuis 10 ans.

Le maire a mentionné avec émotion que l'immeuble se nommera Pavillon Lauda-Garceau. « Il y avait un bâtisseur (Lauda Garceau, père d'un Donatien impliqué) qui avait fait énormément pour Saint-Donat.  Lauda va être fier de cette construction et je suis convaincu que d'en haut il va dire « bravo » et ça va être tout à son honneur », a-t-il indiqué.  

Partager:

À ne pas manquer