L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
13 septembre 2018

Hôpital Laurentien

115 000$ d’équipements pour le département de gynécologie

La Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut a fait don d’un montant de 115 000$ au département de gynécologie de l’Hôpital Laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts.

Catherine Deplantie et Annie-Claude Ménard du conseil d’administration de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut entourent les chirurgiennes en gynécologie, les Dre Marie-Josée Chouinard et Nadine Lague, de même que Nancy Contant des Services périopératoires, endoscopie, URDM et ophtalmologie de l’Hôpital Laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts.
Catherine Deplantie et Annie-Claude Ménard du conseil d’administration de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut entourent les chirurgiennes en gynécologie, les Dre Marie-Josée Chouinard et Nadine Lague, de même que Nancy Contant des Services périopératoires, endoscopie, URDM et ophtalmologie de l’Hôpital Laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts.
© Photo gracieuseté

En effet, sur recommandation des chirurgiennes en gynécologie Nadine Lague et Marie-Josée Chouinard, l’implication de la Fondation a permis de financer plusieurs équipements, dont cinq hystéroscopes avec leurs plateaux (caméra à fibre optique servant à inspecter l'intérieur de l'utérus en cas de saignements anormaux et d'infertilité), six plateaux de chirurgie mineure, un colposcope (instrument utilisé pour l'examen du col et servant à diagnostiquer ou prévenir le cancer du col lorsqu'il y a cytologie gynécologique anormale), tous les instruments liés au colposcope (instruments à biopsie), un lit-civière adapté à la gynécologie avec banc pivotant, des tables de travail et de rangement, un nouveau réssectoscope (hystéroscopie opératoire) et deux nouveaux téléviseurs pour améliorer la visibilité en laparoscopie avancée.

Bons résultats

« Nous avons commencé, en mars dernier, à utiliser les équipements et c'est fantastique. Nous pouvons traiter davantage de femmes, et ce, dans un meilleur environnement pour leur éviter ainsi le bloc opératoire ou leur fournir une narcose à laquelle nous n'avons pas accès en clinique externe », se réjouit le Dre Chouinard.

Le Dre Chouinard se dit profondément reconnaissante à l’égard de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut. « Merci à la Fondation pour cette opportunité de bonifier le service que nous pouvons rendre à la population féminine des Laurentides », dit-elle.

Partager:

À ne pas manquer