L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 septembre 2018

Société d’Histoire

Pour les 100 ans de Val-Morin

Par Dyane Bouthillette - Dans le cadre des journées de la culture, la Société d’Histoire de Val-Morin (SHVM) inaugurera une nouvelle exposition évoquant la présence algonquine sur le territoire. L'événement, regroupant également une conférence et des activités, aura lieu dans le hall d'entrée et à l'extérieur du Théâtre du Marais, dès 11h, le 29 septembre. 

Sur la photo: Louis Tanascon, 1854 Maniwaki – 1948 Duhamel, est le dernier chef algonquin de la Petite-Nation - Collection Peter Van Wagner, lac Nominingue 1932.
Sur la photo: Louis Tanascon, 1854 Maniwaki – 1948 Duhamel, est le dernier chef algonquin de la Petite-Nation - Collection Peter Van Wagner, lac Nominingue 1932.
© L'information du Nord - Photo gracieuseté

Afin de souligner les 100 ans de Val-Morin, la présence des Algonquins sur le territoire sera le premier thème d'une série d'expositions présentées, chaque saison, par la SHVM.

« Dans le recensement de 1851, on note la présence de familles algonquines à Val-Morin. En 1848, Owen Quinn note, dans son carnet d’arpenteur, la présence de deux sépultures amérindiennes dans ce secteur », indique un communiqué envoyé à L'information du Nord.

Des archéologues partageront des richesses

Les archéologues Karine Taché, Francis Lamothe, Roland Tremblay exposeront des artefacts (objets façonnés par l'homme) résultants de leurs fouilles réalisées à Nominingue cet été.

Ces derniers animeront, dès midi, des activités à l'extérieur en face du théâtre. Il sera aussi possible d’assister, entre autres, à une démonstration du rôle et usage du pigment de l’ocre (argile) rouge ainsi qu'à une interprétation du patrimoine archéologique du territoire des Hautes-Laurentides.

Une enrichissante conférence 

Dès 14h, au prix d'une contribution volontaire de 5$ minimum, la population pourra assister à une conférence de l'auteur du livre « Au pays des Weskarinis », Jean-Guy Paquin.

Lors de cette même rencontre, le public pourra aussi entendre Dre Karine Taché, professeure adjointe au département d'anthropologie de Queens College ayant supervisé les fouilles à Nominingue cet été.

Georges Lafontaine, du conseil de bande Algonquin Anishinabeg, fera un retour sur l'époque de l’occupation anishnabe dans les Laurentides.

À la fin de la conférence, les gens de l'assistance pourront prendre part à une discussion avec les orateurs.

Après le 29 septembre

L'exposition de photographies relatant l'histoire de la présence algonquine déménagera dans le hall d'entrée de l'hôtel de ville de Val-Morin jusqu'en décembre. Il sera possible de visiter l'exposition durant les heures d’ouverture de bureau,  soit du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30. Les portes seront également ouvertes chaque dernier dimanche du mois, de 10h à 16h.

Pour informations, il faut communiquer avec Huguette Viau, présidente de la SHVM, au 819-322-3045.

Partager:

À ne pas manquer