L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:

Une nouvelle école au Mont-Sinaï

Le maire Chalifoux persiste et signe

Le maire Denis Chalifoux ne lâche pas prise. Il soutient que la population du secteur serait mieux desservie avec une nouvelle école bâtie sur le site de l’ancien hôpital Mont-Sinaï plutôt qu’à Val-David, comme l’a déjà décidé la Commission scolaire des Laurentides (CSL).

René-Pierre Beaudry , journaliste

Le maire de Sainte-Agathe voudrait bien que le site du Mont-Sinaï soit retenu par la CSL pour y bâtir sa nouvelle école.
Le maire de Sainte-Agathe voudrait bien que le site du Mont-Sinaï soit retenu par la CSL pour y bâtir sa nouvelle école.
© Photo gracieuseté

« La CSL a besoin de construire deux nouvelles écoles, l’une dans le secteur centre-Est, celui du Grand Sainte-Agathe, et l’autre à Saint-Sauveur, explique-t-il. Dans le premier cas (secteur centre-Est), il y a eu du travail en coulisses (lobbying, NDLR) de sorte que les commissaires ont voté pour une résolution favorisant Val-David comme site d’une nouvelle école. Le terrain que je propose (site du Mont-Sinaï) appartient au CISSS des Laurentides. Nous avons parlé à son président (Jean-François Foisy) qui serait prêt à céder ce terrain pour la construction d’une école. C’est vraiment un site enchanteur et bien localisé, à la limite de Sainte-Agathe et de Val-David… »

« La Commission scolaire se plaint souvent de perdre des élèves au profit du privé, continue le maire. Or ces institutions privées opèrent justement dans des sites comme celui que j’offre à la CSL, pas dans des noyaux villageois où il y a des problèmes de sécurité, par exemple les débarcadères où s’arrêtent les autobus scolaires aux heures de pointe, ce qui gêne la circulation automobile. »

Le dernier mot

Jointe à Québec, la députée de Bertrand Nadine Girault a déclaré être bien au courant de la problématique d’espace dans les écoles primaires de sa circonscription, en particulier dans les secteurs de Val-David et de Sainte-Agathe-des-Monts.

« Toutefois il ne me revient pas de trancher sur cette question. Il y a un processus à suivre et il faut le respecter. Dans le cadre actuel, il en revient à la commission scolaire de choisir l’emplacement de tout projet de construction d’une nouvelle école sur son territoire. La commission scolaire doit envoyer ces demandes au ministère de l’Éducation, où elles seront analysées en fonction des besoins sur l’ensemble du territoire québécois et de critères précis », a déclaré l'élue provinciale à L'information du Nord.

« Nous allons laisser ce travail s’effectuer, mais je vais suivre ce dossier attentivement et rappelons-nous que l’objectif est de faire en sorte que plus d’enfants aient accès à un service scolaire de qualité », conclut-elle.

Par ailleurs, la Commission scolaire ajoute que sa décision en faveur de Val-David comme site de la future école ne peut être renversée par un décret du ministère de l’Éducation. Selon la responsable des communications à la CSL, Stéphanie Fournelle-Maurice, « le conseil des commissaires est souverain dans la décision de l’emplacement d’une école sur son territoire. Autrement dit, la demande qui a été envoyée au ministère de l’Éducation spécifie qu’on veut une nouvelle école à Val-David et le ministère, s’il accepte le projet, ne peut pas en changer l’emplacement. »

Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer