L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
22 octobre 2019

À la télévision communautaire

Francis et Nathaël à la découverte de leur pays

Francis Groulx de Sainte-Adèle et Nathaël Michaud de Val-David ont vécu toute une aventure à travers le Canada et nous la présente en seize émissions à la télévision communautaire TVCL.

Maxime Coursol

Nathaël Michaud et Francis Groulx, en Nouvelle-Écosse. Ils y ont notamment suivi la Cabot Trail.
Nathaël Michaud et Francis Groulx, en Nouvelle-Écosse. Ils y ont notamment suivi la Cabot Trail.
© (Photo gracieuseté)

Les deux jeunes hommes ont eu l’idée un peu folle d’aller à la rencontre des communautés francophones, d’un bout à l’autre du pays. Partis en 2015, ils ont visité neuf provinces et deux territoires. Puis, Francis a entrepris un second voyage l’été dernier pour découvrir Terre-Neuve-et-Labrador ainsi que les régions éloignées de l’est du Québec. Seul le Nunavut n’a pas été visité.

« Tout est parti d’un stage à l’international que je voulais faire dans le cadre de mes études universitaires et qui est tombé à l’eau, raconte Francis. J’ai alors décidé de m’organiser un stage moi-même pour aller à la rencontre des francophones hors Québec. Avec Nathaël, on a fait 33 000 km en 100 jours et on a visité autant des attractions touristiques en lien avec l’histoire que des merveilles naturelles, comme les dunes de sable en Saskatchewan, les Rocheuses et bien sûr, le Nord. »

Toute cette escapade a été filmée et a donné l’émission Parcours Franco-Canada, diffusée en deux saisons de huit épisodes. La première saison, portant sur l’ouest du pays, a été diffusée l’hiver dernier, tandis que la seconde, sur l’est, est présentement en diffusion.

Un voyage de découvertes

À travers ce voyage d’un océan à l’autre, Nathaël et Francis ont vécu de nombreuses expériences: ils ont pêché dans le Grand lac des Esclaves dans les Territoires du Nord-Ouest, le lac le plus profond au Canada, ils ont visité Dawson City, au Yukon, une ville qui est née d’une ruée vers l’or qui n’a duré qu’environ cinq ans à la toute fin du 19e siècle, ils ont visité la maison natale du géant Beaupré à Willow Bunch en Saskatchewan, ils ont fait une entrevue avec le chanteur Kevin Parent lors d’une fête francophone en Ontario, ils ont visité une maison faite complètement à partir de bouteilles de verre au Nouveau-Brunswick… de quoi en apprendre de toutes les couleurs sur le Canada.

« Le but, c’est d’encourager les jeunes à penser au Canada s’ils veulent voyager. On veut souvent aller en Europe, mais on a vraiment un pays où on peut faire de belles découvertes et où la langue peut être un peu une barrière, mais pas mal moins qu’on pense », déclare Francis. Il avoue d’ailleurs que depuis, sa vision de la francophonie canadienne a changé: il sent davantage le potentiel qu’offre le Canada aux francophones.

Lors de son plus récent voyage, il a eu un grand coup de cœur pour les îles de la Madeleine et Terre-Neuve-et-Labrador, qui l’ont charmé par leurs paysages et par leur population très sympathique. À l’inverse, il a gardé un souvenir éprouvant de son passage à Labrador City et Fermont, à cause de l’état des routes en particulier. Il ne regrette toutefois pas d’y être allé.

Pour suivre les traces de Francis Groulx et Nathaël Michaud, on peut écouter Parcours Franco-Canada sur le site http://tvcl.ca/emissions/parcours-franco-canada/.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer