L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
22 novembre 2019

Marchés agroalimentaires et d’artisanat

Une nouvelle tradition de Noël s’installe

D’un bout à l’autre du « nord », l’engouement pour les Marchés de Noël est palpable. Depuis quelques années, de nombreuses localités ont choisi d’organiser de tels événements pour mettre en valeur leurs producteurs, artistes et artisans locaux.

Maxime Coursol

La popularité des marchés de Noël ne se dément pas d’année en année.
La popularité des marchés de Noël ne se dément pas d’année en année.
© Photo André Chevrier

C’est Sainte-Agathe-des-Monts qui a ouvert la voie dans la région. Depuis maintenant 14 ans (en comptant 2019), la Place Lagny accueille l’espace d’une fin de semaine des créations d’artistes et d’artisans de grande qualité dans une ambiance chaleureuse et festive. On peut s’y procurer des produits uniques, notamment des bijoux, des objets d'étain, de bois et du verre fusion. Cette année encore, du 29 novembre au 1er décembre, une vingtaine d’exposants sera au rendez-vous.

Sa voisine du sud, Val-David, n’a pas été longue à emboîter le pas. En 2011, son Salon des artisans naissait. D’abord organisé par le Bureau touristique, c’est le Service municipal des loisirs et de la culture qui a repris le flambeau depuis 2016. « On essaie toujours d’être des précurseurs, confie la directrice de celui-ci, Lynne Lauzon. Les métiers d’art ont toujours été importants ici, l’idée de base était de mettre en valeur nos créateurs locaux et de mettre Val-David sur la carte comme pôle culturel important dans la région. »

Alors que se met en branle la 9e édition de ce Salon, qui aura lieu les 30 novembre et 1er décembre dans l’ancienne église et l’ancien presbytère, on peut dire que la Municipalité a remporté son pari. La vente par des exposants de produits uniques de joaillerie, maroquinerie, ébénisterie et autres attire maintenant chaque année des gens de partout à Val-David. « Ce sont d’importantes retombées économiques, mais aussi sociales, affirme Mme Lauzon. On a prouvé qu’investir dans la culture peut être une recette payante. »

De toute évidence, la recette s’est popularisée dans les Laurentides. Faire une liste exhaustive de tous les marchés sur le territoire serait trop long; tant dans le Grand Sainte-Agathe que dans le Grand Mont-Tremblant et la Vallée de la Rouge, on voit apparaître de nombreux marchés de Noël, mettant toujours en valeur l’art, l’artisanat et les produits du terroir.

Découvertes culinaires

Dans le cas des produits agroalimentaires, c’est Val-David qui a été à l’avant-garde en proposant à la population un marché public spécialement pour le temps des Fêtes. Depuis de nombreuses années, on peut venir rencontrer des producteurs locaux pour acheter de la nourriture qui sort de l’ordinaire pour les Fêtes. Encore cette année, l’école Saint-Jean-Baptiste de Val-David recevra plus de 60 producteurs et des invités sur trois fins de semaine: les 7 et 8 décembre, le 14 décembre et le 21 décembre.

Plusieurs marchés de Noël dans la région, notamment Mont-Tremblant et Nominingue, ont repris à leur compte cette idée, proposant des produits du terroir en plus des cadeaux « faits main ». Si celui de Nominingue s’amorce les 23 et 24 novembre, il se poursuit les 30 novembre et 1er décembre ainsi que les 7 et 8 décembre. Mont-Tremblant, pour sa part, organise son marché de Noël sur une seule fin de semaine, du 29 novembre au 1er décembre.

« Au marché des Fêtes de Mont-Tremblant, la grande majorité des exposants proviennent de Mont-Tremblant et de la région. Ces derniers sentent plus que jamais un engouement des visiteurs pour l’achat local, plus près de la source du produit et avec moins de transformation », confie France Léonard, directrice des communications à la Ville de Mont-Tremblant.

Le citoyen est invité à s’informer auprès de sa localité afin de connaître les heures durant lesquelles le marché le plus près de chez lui sera en activité.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer