L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 novembre 2019

Quai Alouette et promenade riveraine

La Place Lagny se refait une beauté

Malgré l’arrivée précoce de la neige cette année, la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts a remporté son pari: son chantier de la Place Lagny s’est terminé juste à temps et en deçà des coûts estimés.

Maxime Coursol

Les stèles décorant la promenade, créées par l’artiste Martine Armand, sont illuminées de nuit et mettent en valeur le poète Gaston Miron, natif de Sainte-Agathe.
Les stèles décorant la promenade, créées par l’artiste Martine Armand, sont illuminées de nuit et mettent en valeur le poète Gaston Miron, natif de Sainte-Agathe.
© (Photo L’info du Nord – André Chevrier)

« Si on prend les deux projets, la promenade riveraine et la réfection du quai, ça nous aura coûté 1,4 M$ au total, avec les taxes. C’est à peu près 70 000$ de moins que ce qu’on avait emprunté pour les réaliser », a déclaré avec fierté le maire Denis Chalifoux. Une économie qui a été réalisée malgré un imprévu de 20 000$ supplémentaires pour avoir de meilleurs ancrages pour les stèles qui ont été installées. 

La nouvelle promenade longeant le lac des Sables, du parc Lagny au quai Alouette, est maintenant ouverte aux piétons. Celle-ci vient remplacer un vieux trottoir qui était vétuste. « On voulait conserver un chemin pour aller se promener entre le parc et le quai, tout en embellissant la vue sur le lac. On a donc refait la bande riveraine pour y planter des arbustes et mettre en valeur notre lac. On voulait aussi ajouter de l’art pour rendre hommage à notre grand poète national, Gaston Miron, qui était natif de Sainte-Agathe », précise le maire.

C’est une artiste locale, Martine Armand, qui s’est vue confier ce mandat. Elle a créé quatre stèles inspirées des quatre saisons en se basant sur des œuvres de Gaston Miron. Les stèles, qui sont illuminées le soir, viendront ainsi mettre en valeur l’auteur d’ici, mort en 1996.

Un chantier dans les temps

La saison froide qui s’est prolongée au début de l’année 2019 a causé quelques délais au chantier, qui devait avoir lieu en deux temps, au printemps et à l’automne. Il aura fallu attendre presque la mi-mai pour que le niveau d’eau du lac des Sables revienne à la normale, ce qui a fait perdre 10 jours pour exécuter les travaux de réfection du quai Alouette. Finalement, ceux-ci ont pu être complétés dans les temps, pour la Saint-Jean-Baptiste.

La deuxième phase a débuté pour sa part au lendemain de la fête du Travail et consistait à ériger la nouvelle promenade riveraine et les stèles. Là aussi, la météo est venue ajouter son grain de sel, les tempêtes de neige venant compliquer les travaux. Par chance, la grande majorité de ce qui devait être fait l’a été avant le 11 novembre. « Le filage avait été fait, la promenade était construite avec ses balançoires, les ancrages des stèles aussi. On a juste eu à nettoyer les ancrages de la neige qui les recouvrait pour installer les stèles », raconte Denis Chalifoux.

S’il reste quelques aménagements paysagers qui devront attendre au printemps prochain pour être effectués, dans l’ensemble, le maire se félicite de voir le travail fait si vite et si bien, malgré les intempéries. « On a commencé par se mettre beau, maintenant que c’est fait, ça devrait aider à attirer des investissements privés », conclut-il.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer