L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
4 novembre 2019

Pannes électriques majeures

Les municipalités mettent la main à la pâte

De nombreuses municipalités ont mis sur pied des mesures de secours direct pour soutenir leurs citoyens aux prises avec des pannes de courant, suite aux rafales violentes de vent du 1er novembre.

Maxime Coursol

Les équipes d’Hydro-Québec ont agi avec diligence sur l’ensemble du territoire touché par les pannes pour rétablir le courant le plus rapidement possible.
Les équipes d’Hydro-Québec ont agi avec diligence sur l’ensemble du territoire touché par les pannes pour rétablir le courant le plus rapidement possible.
© L’information du Nord – André Chevrier

Saint-Donat a été particulièrement touchée par ces pannes, des poteaux ayant été endommagés par les vents sur une ligne majeure. « Au plus fort des pannes, on avait 3000 clients sur notre territoire qui étaient sans électricité, dont au moins la moitié desservie par cette ligne-là », a confié le maire Joé Deslauriers.

Proactive pour venir en aide aux citoyens touchés, l’hôtel de ville, qui a été épargnée par les pannes, a immédiatement ouvert la salle Jules-St-Georges pour les abriter. « Nos pompiers ont sillonné le territoire en VTT pour informer les citoyens des services offerts. On a aussi mis sur pied une ligne téléphonique Patrouille Municipale, au 819 424-5000, pour permettre aux gens de nous avertir s’ils ont besoin de quoi que ce soit », affirme le maire.

Val-Morin

Plus au sud, à Val-Morin, une ligne électrique passant en pleine forêt a été passablement endommagée par les arbres tombés, ce qui a également causé de nombreux tracas. Si le cœur villageois a été épargné, pratiquement tout le reste de la municipalité a été plongée dans le noir. Tout de suite, les services municipaux ont contacté les citoyens les plus vulnérables sur leur territoire (aînés, personnes vivant seules) pour voir comment elles pouvaient les aider, mais au final, selon le maire Benoît Perreault, peu d’entre eux étaient touchés.

« On était prêt à ouvrir la mairie ou le garage municipal s’il y avait des demandes dans la population, mais on a eu très peu de requêtes. Il semble que nos citoyens ont préféré rester chez eux ou aller chez des proches le temps que le courant revienne », déclare-t-il.

Ailleurs

À Val-David, le chalet Anne-Piché a également été ouvert toute la fin de semaine pour prodiguer du réconfort aux citoyens touchés par les pannes et leur permettre de se réchauffer, mais il n’a pas été adapté en centre d’hébergement. Quand le courant est revenu dans le noyau villageois, la plupart est rentré chez soi. « On a quand même patrouillé les secteurs plus isolés de la municipalité et on agit au cas par cas pour prendre en charge nos citoyens », indique la mairesse Kathy Poulin.

Enfin, à Sainte-Agathe-des-Monts, aucune ressource n’a été mise en place pour venir en aide aux citoyens privés de courant, selon la coordonnatrice aux communications de la Ville Sonia Goulet.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer