L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 novembre 2019

La Villa Notre-Dame se déguise pour l’Halloween

La résidence pour personnes âgées Villa Notre-Dame de Sainte-Agathe a participé à la fête de l’Halloween pour la première fois cette année. Une vingtaine de résidents se sont costumés et ont accueillis les enfants avec des friandises.

Maxime Coursol

La fête d’Halloween demeure une fête pour les jeunes de cœur, qu’ils aient 4 ou 104 ans.
La fête d’Halloween demeure une fête pour les jeunes de cœur, qu’ils aient 4 ou 104 ans.
© Photo gracieuseté

De 14h à 19h, une cinquantaine d’enfants est venue visiter les aînés, permettant de créer un pont entre les générations. Ils ont pu admirer de nombreux costumes originaux, faits à la main par les résidents, notamment une religieuse, une tête de cochon, un chou de Noël et un squelette. « Nos résidents ont eu autant de fun que les enfants et ont mangé autant de bonbons qu’eux, je pense! », glisse Isabelle Germain, responsable des loisirs à la Villa Notre-Dame. Une quarantaine d’entre eux avait mis la main à la pâte pour décorer, poser des affiches au centre-ville annonçant que la Villa accueillerait les enfants costumés et déplacer les meubles dans la grande salle pour recevoir les jeunes. La Villa, pour sa part, a fourni les bonbons.

Il était important pour Mme Germain d’organiser une telle activité pour briser certains préjugés qui circulent encore sur les aînés. « Notre objectif premier, dit-elle, était de casser l’image de la personne âgée qui se berce et qui veut du calme. » Au contraire, cette distribution de bonbons à l’Halloween a permis de mettre de l’avant le côté festif des résidents, tout en leur permettant de vivre une activité sociale.

Remettre les aînés dans la communauté

La fête de l’Halloween à la Villa Notre-Dame a également permis à des gens qui n’y mettent jamais les pieds de la découvrir. Environ 50% des enfants qui y sont venus n’avait aucun parent y demeurant. Ainsi, en plus de créer des ponts intergénérationnels, l’activité a créé un pont entre l’intérieur et l’extérieur de la résidence, afin de rappeler que les aînés font partie de la communauté et désirent continuer d’y contribuer.

« Je crois que des initiatives comme celle-ci pourrait être un levier à d'autres échanges positifs autour du vieillissement, du vivre ensemble et de la cohabitation intergénération dans la communauté », avance Isabelle Germain. Elle rappelle du même souffle que pour bien vieillir, il faut bien manger, bien dormir, faire de l’activité physique, mais aussi important que tout cela, il faut aussi rester stimulé et ne pas souffrir d’isolement.

Chose certaine, face aux étoiles dans les yeux des enfants comme des résidents, la Villa Notre-Dame entend bien refaire un tel événement l’an prochain. « Ce que j’ai remarqué, c’est que les enfants avaient spontanément une ouverture en voyant nos résidents costumés. Pour eux, qu’on ait trois ou 84 ans, ça ne faisait pas de différence. Le costume amenait un certain sentiment d’égalité. Il y avait moins de gêne, certains sont même revenus à la fin de leur tournée faire des câlins à nos résidents », conclut Mme Germain.

Galerie de photos

    IA-ACT-halloween (2).jpg
  • 1/3
  • IA-ACT-halloween (3).jpg
  • 2/3
  • IA-ACT-halloween (4).jpg
  • 3/3
Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer