L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
3 décembre 2019

Pour recueillir des informations du public

Un poste de commandement de la SQ à la Polyvalente

À la suite du tragique accident ayant coûté la vie à Jules Boutin, 13 ans, peu de temps après la rentrée scolaire,  la Sûreté du Québec (SQ) a établi le mercredi 27 novembre un poste de commandement devant la Polyvalente des Monts (PDM) à Sainte-Agathe.

Maxime Coursol

La Polyvalente des Monts recevait le 27 novembre un poste de commandement de la SQ.
La Polyvalente des Monts recevait le 27 novembre un poste de commandement de la SQ.
© (Photo L’info du Nord – Maxime Coursol)

Ce déploiement de plusieurs enquêteurs dans le stationnement de l’école secondaire visait à recueillir des informations du public relativement à la collision mortelle avec un autobus scolaire ayant coûté la vie à Jules Boutin, le 12 septembre. 

« On veut s’assurer, avant de fermer le dossier, qu’il n’y a aucun témoin qui est resté dans l’ombre. C’est qu’on veut, c’est être capable de déterminer, dans les moments qui ont précédé l’accident, quels ont été les déplacements de la victime. »

-sergent Marc Tessier

Le porte-parole ajoute qu’il est hautement improbable qu’on découvre une nouvelle raison de déposer des chefs d’accusation dans cette affaire.

Plusieurs témoins potentiels sont venus à la rencontre de la SQ dans ce poste de commandement durant toute la journée, le camion demeurant sur place de 8h à 17h. Les personnes rencontrées pouvaient parler aux enquêteurs sur place ou demander une rencontre avec eux à leur domicile, pour plus de discrétion.

Selon le sergent Tessier, la SQ évaluera selon les informations recueillies s’il est pertinent d’installer un poste de commandement pour une deuxième journée à la PDM éventuellement.

Rappelons que le 12 septembre, à la sortie des classes, un élève de la PDM, Jules Boutin, a été heurté par un autobus scolaire, au coin des rues Brissette et Légaré. Il a trouvé la mort dans cet accident. Toute la communauté s’était mobilisée dans les jours qui ont suivi pour honorer sa mémoire et réconforter ses proches.

Toute personne qui aurait été témoin des événements peut aussi communiquer directement avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer