L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
7 février 2019

Dossier « Sortie 76 »

Le maire Benoit Perreault ne décolère pas

La lettre du maire de Val-Morin ne laisse aucun doute quant à son insatisfaction face au traitement par le ministère des Transports du Québec du dossier des dessertes additionnelles souhaitées à la sortie 76 de l’autoroute des Laurentides.

Daniel Deslauriers , journaliste

Photo prise l'année dernière, en février 2018. Le maire Benoit Perreault, peu avant sa rencontre avec le ministre québécois des Transports d’alors, André Fortin. Il se tient à l’endroit où, souhaite-t-il, le MTQ aménagera deux voies de raccordement additionnelles à la sortie 76 de l’autoroute des Laurentides.
Photo prise l'année dernière, en février 2018. Le maire Benoit Perreault, peu avant sa rencontre avec le ministre québécois des Transports d’alors, André Fortin. Il se tient à l’endroit où, souhaite-t-il, le MTQ aménagera deux voies de raccordement additionnelles à la sortie 76 de l’autoroute des Laurentides.
© Photo L'information du Nord - Archives

Rappelons qu’une première bretelle à cet endroit raccorderait la route 117 à l’autoroute 15 direction Nord. Une deuxième, toujours au km 76, deviendrait une sortie de la voie Sud de l’autoroute des Laurentides se raccordant à la route 117.

Joint au téléphone par L’information du Nord, le ton dans les réponses de Benoit Perreault trahit encore davantage son impatience face aux hauts-fonctionnaires du MTQ.  

« Je ne sais pas si c’est quelqu’un qui dort au gaz (au MTQ) ou si c’est une culture d’entreprise où on n’est jamais vraiment à l’écoute, (ou) on ne donne jamais l’heure juste et on n’est jamais transparent, je ne sais pas au juste. Une chose est certaine: d’apprendre par personne interposée des informations sur un dossier qui me tient à cœur en priorité et qu’il n’y a pas de communication directe avec la municipalité, ça, pour moi, est inacceptable », commence-t-il au bout du fil.

Une erreur à corriger

Le dossier des dessertes additionnelles demandées à la sortie 76 date d’une vingtaine d’années, rappelle le maire. « Cette construction amputée n’aurait jamais dû se passer. On n’est pas des demi-citoyens, on n’a pas une demi-route, on n’a pas à avoir une demi-desserte non plus », renchérit-il.

« Il faut corriger cette erreur du temps. Nous sommes en 2019. Nous nous sommes densifiés de façon extraordinaire, on a des opportunités économiques sans précédent dans la région, ce n’est pas le MTQ qui va nous ralentir. Au contraire. Il faut aller de l’avant

Le maire espère la collaboration et le soutien de la nouvelle députée de Bertrand – et ministre des Relations internationales et de la Francophonie – Nadine Girault, de la CAQ, comme l’avait fait son prédécesseur, Claude Cousineau, du PQ. M. Perreault insiste sur l’importance de rencontrer le ministre (des Transports, François Bonnardel) et « qu’on repousse ce dossier au niveau politique. Sept préfets de MRC appuient unanimement ce projet. On attend quoi? Que faut-il de plus? », a-t-il terminé.

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer