L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
7 février 2019

Dossier « Sortie 76 »

Val-Morin demande l’aide de Nadine Girault

La demande formelle de la municipalité de Val-Morin pour que Québec ajoute deux bretelles additionnelles à la sortie 76 semble avoir glissé entre deux chaises capitonnées au bureau du Ministère des Transports. Insatisfait du traitement du dossier par ce ministère, le maire Benoit Perreault demande par écrit la collaboration de la nouvelle députée Nadine Girault.

René-Pierre Beaudry , journaliste

Le tracé (en bleu) des deux éventuelles voies de raccordement qui empiètent sur des terrains appartenant à Gelco (Val-Morin) – qui avait soumis aussi un projet d’ajout de bretelles au km 76 de l’A15 – et des Circuits Val-Va (Sainte-Adèle).
Le tracé (en bleu) des deux éventuelles voies de raccordement qui empiètent sur des terrains appartenant à Gelco (Val-Morin) – qui avait soumis aussi un projet d’ajout de bretelles au km 76 de l’A15 – et des Circuits Val-Va (Sainte-Adèle).
© Photo - Gracieuseté Municipalité de Val-Morin

La lettre datée du 30 janvier au directeur général du MTQ Claude Thibeault - lettre dont L’information du Nord a obtenu copie – est sans équivoque.

Le maire se dit étonné et déçu des positions et exigences contradictoires du ministère dans ce dossier.

Il rappelle sa rencontre du 5 avril 2018 en compagnie du dg valmorinois Pierre Delage avec Claude Cousineau et André Fortin,  à l’époque respectivement député de Bertrand et ministre des Transports. M. Perreault mentionne ensuite, dates à l’appui, la série d’échanges de communications au téléphone et par courriel avec Claude Thibeault, dg du Ministère, et son bureau... jusqu’à l’impasse. Le maire est en effet renversé de lire la réponse d’une fonctionnaire du bureau de M. Thibeault à L’information du Nord qui voulait savoir où en était ce dossier : « ... une analyse a été effectuée en août 2016, qui ne justifiait pas de nouvelles bretelles », avait-on répondu au journaliste.

De plus, le MTQ disait n’avoir « toujours pas reçu les documents démontrant les différents besoins exprimés par la municipalité. (...) Le Ministère est en communication avec la municipalité et prévoit rencontrer ses représentants au printemps 2019. »

Un dossier qui date

Dans sa lettre au dg du MTQ, le maire Perrault rectifie certaines allégations du MTQ : aucune analyse du dossier (promise des mois plus tôt dans une communication du Ministère) n’avait été reçue par la municipalité, aucune rencontre de travail (avec le MTQ) n’avait effectivement eu lieu. Et s’ajoute aux surprises cette rencontre apparemment prévue au printemps 2019, projet de rencontre qui n’a toutefois jamais été communiqué à la mairie, affirme M. Perreault. Notons enfin que le directeur général Pierre Delage, de Val-Morin, avait de plus fourni au MTQ un dossier complet avec deux analyses de circulation via un analyseur de trafic. 

« En résumé », continue la lettre de M. Perreault, « il est grand temps que ces échanges improductifs avec le MTQ cessent et que ce dossier qui date de plus de 20 ans soit traité avec la plus haute considération pour la sécurité de nos citoyens et le développement économique de notre région. »

Après un argumentaire élaboré plaidant en faveur de l’ajout des deux nouvelles bretelles, le maire de Val-Morin écrit vouloir s’assurer « que la voix de nos citoyens porte au plus haut niveau. Je demanderai incessamment par l’entremise de notre députée Mme Nadine Girault, une rencontre avec le Ministre des Transports, M. François Bonnardel, pour mettre en lumière ce dossier et son importance stratégique pour notre région. »

Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer