L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 mars 2019

Absence d’écoute au ministère des Transports

François Bonnardel veut corriger la situation

François Bonnardel, ministre des Transports (MTQ), a promis de s’attaquer au problème soulevé par des élus municipaux qui dénoncent le peu, sinon l’absence totale de toute écoute de la part des haut-fonctionnaires de son ministère.

René-Pierre Beaudry , journaliste

Le ministre des Transports François Bonnardel veut davantage de transparence dans les relations entre élus municipaux et préfets et les employés de son ministère.
Le ministre des Transports François Bonnardel veut davantage de transparence dans les relations entre élus municipaux et préfets et les employés de son ministère.
© Photo L'information du Nord - Archives

De passage à Sainte-Adèle afin d’annoncer la subvention de 10 millions$ pour la construction du nouveau pont de l’autoroute 15 Nord au-dessus de la Rivière-aux-Mulets, M. Bonnardel réagissait aux commentaires peu flatteurs d’un maire, Benoit Perreault, de Val-Morin, et d’un préfet, Marc L’Heureux, de la MRC des Laurentides, qui dénonçaient récemment dans nos pages l’attitude peu réceptive des mandarins du MTQ.

M. L’Heureux avait notamment dit ne pas vouloir lancer la pierre aux députés qui héritaient des rênes d’un ministère. « C’est une culture qui dure depuis toujours », avait confié le préfet à L’information du Nord. « J’ai l’impression que nos députés nouveaux ministres font face à un establishment de fonctionnaires. »  

En réponse à ces questions, le ministre Bonnardel a juré combien les relations entre les maires, mairesses et préfets et son ministère lui étaient primordiales. « Ces relations doivent se faire de bonne et de belle façon. Il est possible qu’on ait vécu ces dernières années des situations un peu plus difficiles. Dans mes visites dans les différentes directions territoriales, mon message est toujours le même. Je n’ai pas la prétention de pouvoir tout régler demain matin, mais j’adresse à tout le monde un message de transparence, de collégialité avec nos maires, mairesses et préfets qui, à leur tour, doivent eux répondre aux citoyens qui ont des choses à demander au ministère des Transports. C’est primordial pour moi que ces relations (entre les élus et le MTQ) soient améliorées. »

ATTIRER DES ENTREPRISES

Par ailleurs, M. Bonnardel s’est dit bien au fait de l’état lamentable du pavage de la route 117 entre Sainte-Adèle et Sainte-Agathe. Il a de plus tenu des propos rassurants : des annonces – correctives? Il n’a pas précisé - seront faites à ce sujet d’ici quelques semaines.

Approuve-t-il l’ajout de nouvelles bretelles  au km 76 de l’autoroute 15? Le ministre a vaguement répondu que des discussions auraient toujours cours entre le MTQ et les différentes municipalités.  « On doit trouver des façons pour faciliter davantage la fluidité de la circulation automobile », a-t-il dit. « Ces maires et mairesses souhaitent améliorer leurs dessertes pour donner à leurs parcs industriels un peu plus d’expansion et attirer des entreprises qui viendraient s’installer chez eux. Nous sommes à leur écoute. »

François Bonnardel a enfin dit déplorer le nombre de décès sur le tronçon de la 117 entre Labelle et Rivière-Rouge. « Nous travaillons (à corriger le tracé). C’est déjà au programme québécois des infrastructures. Du travail ponctuel y sera fait dès cette année et les prochaines années afin de sécuriser le réseau. Un décès (sur un tel tronçon), c’est un décès de trop. J’espère être capable avec l’équipe de résoudre certaines problématiques dès l’été prochain. »

Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer