L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 mars 2019

Val-des-Lacs

Un citoyen agresse un préposé au déneigement

Un employé surnuméraire de la municipalité de Val-des-Lacs, qui ne veut pas être identifié, a été agressé, le 24 février vers 22h30, par un citoyen de la rue Maxime.

Daniel Deslauriers , journaliste

Sur la photo, Martin Payette, inspecteur en voirie à la municipalité de Val-des-Lacs.
Sur la photo, Martin Payette, inspecteur en voirie à la municipalité de Val-des-Lacs.
© Photo L'information du Nord - Daniel Deslauriers

L’employé s’affairait à déblayer la deuxième portion de la rue, au retour, lorsque le citoyen en question se serait braqué en plein milieu avec son bac à ordures. Il aurait ouvert la portière côté chauffeur et lui aurait lancé de la neige et de la glace, en plus de le frapper aux jambes et lui proférer des menaces. Le présumé agresseur aurait même brisé les lunettes de l’employé, un homme sans histoire qui travaille pour la municipalité depuis une quinzaine d’années.

C’est la victime elle-même qui a appelé le 9-1-1. Il a été conduit ensuite à l’Hôpital Laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts où il a passé la nuit pour un violent choc nerveux. L’homme en question venait tout juste de revenir au travail après une délicate intervention chirurgicale.

Citoyen mécontent

Comment expliquer une attaque aussi gratuite? « Le citoyen était mécontent que notre employé ait mis de la neige dans son entrée, en plus d’avoir accroché son bac à ordures au passage », explique Martin Payette, inspecteur en voirie à la municipalité de Val-des-Lacs. « C’est de plus en plus difficile de passer à cause de toute cette neige. Nos chemins sont étroits comme jamais. Accrocher la poubelle d’un citoyen est une situation qui peut arriver. »

« Notre employé est un homme sans histoire qui aime son métier. Nous n’avons jamais eu de problèmes avec lui. La municipalité est derrière lui à 100% », nous dit M. Payette. « Je ne sais si ce sont les quantités de neige reçues qui font que les gens ont les nerfs à vif, mais c’est du jamais vu à Val-des-Lacs », souligne à son tour le directeur général par intérim, Yvan Genest.

M. Payette rappelle qu’il est important de déposer son bac à ordures directement devant son entrée et non de l’autre côté de la rue. Aussi, il est interdit, hiver comme été, de stationner dans les rues de Val-des-Lacs. « Il n’est pas rare que nos employés doivent rebrousser chemin parce qu’il y a un véhicule stationné sur le chemin », déplore l’inspecteur en voirie.

La Sûreté du Québec confirme avoir ouvert une enquête en lien avec cette affaire. « Aucune accusation n’a encore été portée », souligne le porte-parole de la SQ, le sergent Marc Tessier.

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer