L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 avril 2019

RCI Environnement pointé du doigt

Des poubelles débordent à Sainte-Agathe

Plusieurs commerçants de Sainte-Agathe-des-Monts ne cachent pas leur frustration à l’égard de la compagnie RCI Environnement.

Daniel Deslauriers , journaliste

Le conteneur de l’Auberge Hôtel Spa Watel est demeuré plein pendant presque un mois.
Le conteneur de l’Auberge Hôtel Spa Watel est demeuré plein pendant presque un mois.
© Photo gracieuseté

En effet, pendant plusieurs semaines, aucune collecte des déchets et de recyclage n’a été faite sur le territoire. Une situation inacceptable, selon plusieurs.

« Ils sont finalement venus ce matin après presque un mois d’attente. Je commençais à élaborer un plan B. Le carton, lui, n’a pas été ramassé. Ce n’est pas sérieux ça », dénonce le président de Mercedes-Benz, Bernard Franke.

Claude Fleurent de l’Auberge Hôtel Spa Watel, lui, ne décolère pas. « Je ne les ai pas lâchés. J’ai appelé au moins 22 fois. Ils ont toujours une bonne raison: le camion est brisé ou ils n’ont pas de chauffeur disponible. Ils ont le gros bout du bâton parce qu’il n’y a pas d’autres fournisseurs dans le coin. Moi, ça me coûte 1 000$ par mois », dit-il.

« Ils sont finalement passés mardi dernier (26 mars). Ils ont tout mélangé ensemble, les déchets et la récupération. Je les ai vus de mes propres yeux », témoigne M. Fleurent qui dit avoir demandé un dédommagement, mais sans grand succès.

Nombreux mécontents

Le propriétaire du Caveau avance des propos similaires. « On est très insatisfait du service. Depuis janvier dernier, c’est littéralement l’enfer », dit-il. « Il a fallu appeler au moins 10 à 15 fois avant d’obtenir le service. Chaque fois, on nous donnait une raison différente. On ne savait plus quoi faire avec nos poubelles », dit-il. Cette situation a causé d’autres problèmes comme la présence de vermines. De nombreux commerçants de Sainte-Adèle et de Mont-Tremblant ont vécu des situations similaires cet hiver.  

L’information du Nord tentait toujours, au moment d’aller sous presse, d’obtenir les explications de la compagnie. Un porte-parole de RCI Environnement a déclaré à monjournal.ca que cette situation s’explique par l’incendie de deux de leurs camions et aussi le manque de main-d’œuvre.

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer