L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
17 juillet 2019

Société québécoise du cannabis

Ouverture de la SQDC de Ste-Agathe le 22 juillet

La succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) de Sainte-Agathe ouvrira ses portes au grand public le lundi 22 juillet à 10h.

Marilou Séguin

La succursale de la SQDC de Sainte-Agathe sera située loin des écoles et du centre-ville au 1272, rue Principale.
La succursale de la SQDC de Sainte-Agathe sera située loin des écoles et du centre-ville au 1272, rue Principale.
© (Photo L’information du Nord – Archives)

Annoncée à la mi-mars, la nouvelle succursale, située au 1272, rue Principale, près du centre de jardin La Jardinière, est la première à ouvrir ses portes au nord de Mirabel dans les Laurentides.

« Le choix de Sainte-Agathe-des-Monts confirme son rôle à titre de ville de centralité et de service, soulignait cet hiver le maire Denis Chalifoux. Nous sommes satisfaits de l’emplacement choisi. Nous ne voulions pas que cette succursale se retrouve près d’une école ou au centre-ville. »

Une vingtaine d’employés travailleront au nouveau magasin de Ste-Agathe, qui offrira tous les produits de l’inventaire à la SQDC, leur nombre variant entre 60 et 90 environ. « Le problème d’approvisionnement de la SQDC n’est pas complètement résorbé, mais la situation s’est nettement améliorée », mentionne le porte-parole de la Société, Fabrice Giguère.

Contrer le marché noir

Par ailleurs, la SQDC annonçait le 10 juillet l’implantation de deux autres succursales dans la région, une à Mont-Tremblant d’ici la fin de l’automne (au 1221 de la rue de Saint-Jovite, à l’emplacement de l’ancien bar-billard Diable au Vert) et une autre dans le secteur de Saint-Jérôme.

Ces nouveaux points de vente représentent un pas de plus en vue d’assurer une présence de la Société sur l’ensemble du territoire québécois afin d’attirer les consommateurs de cannabis du marché noir vers le marché légal.

« Le mandat de la SQDC est d’attirer les consommateurs du marché noir vers le marché légal en leur offrant un accès sécuritaire aux produits du cannabis sur l’ensemble du territoire québécois », indique M. Giguère.

L’objectif  commun à toutes les succursales de la SQDC est de récupérer 30% des ventes du marché noir dès la première année. « Dans l’espace de cinq ans, l’objectif de la SQDC est d’avoir récupéré 70% du marché noir », précise M. Giguère. 

Partager:

Marilou Séguin

  • Courriel

À ne pas manquer