L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 septembre 2019

Réouverture de la boutique Ski Cycle Urbain

Ghyslain Valade en a gros sur le cœur

L’ancien président de la Chambre de commerce de Sainte-Agathe, Ghyslain Valade, se ravise et ne fermera plus sa boutique du centre-ville. Il blâme toutefois la Ville pour sa lenteur à revitaliser celui-ci.

Maxime Coursol

Ski Cycle Urbain ne fermera finalement plus ses portes à Ste-Agathe, le nom Champoux disparaîtra pour sa part du paysage.
Ski Cycle Urbain ne fermera finalement plus ses portes à Ste-Agathe, le nom Champoux disparaîtra pour sa part du paysage.
© (Photo L’information du Nord – Maxime Coursol)

L’homme d’affaires a en effet annoncé la fermeture de Champoux Ski Cycle Urbain cet été, ayant pour objectif de reconvertir le bâtiment abritant la boutique en gym. Malheureusement, ce projet a tourné court après qu’un partenaire ait choisi d’en retirer ses billes. M. Valade a donc choisi de garder son commerce actuel ouvert. « Il ne s’appellera plus que Ski Cycle Urbain et occupera moins d’espace qu’avant dans la bâtisse, précise toutefois l’entrepreneur. L’autre partie accueillera mon centre de liquidation d’équipements sportifs, un autre commerce que j’avais déjà et que je vais installer là, en attendant qu’un autre projet plus porteur pour la bâtisse voit le jour. »

Ghyslain Valade dit avoir choisi de ne pas laisser le local vacant par souci de « faire sa part » pour relancer la rue St-Vincent. Il écorche toutefois au passage la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts. « Lors de la rencontre publique de Destination 2030, le maire a dit ceci et je cite: « Nous voulons que les choses changent, mais il faudra que des investisseurs se compromettent, la Ville ne peut pas tout faire ». C’est vrai, mais en général, quand on reçoit de la visite, on fait le ménage avant, pas après. Malgré tout, je suis fier d’être de Sainte-Agathe, alors je vais me compromettre et continuer d’investir au centre-ville. Je ne veux pas être le seul. Alors nos élus doivent souffler un vent de confiance et propager un climat propice à l’investissement commercial au centre-ville, parce que récemment, on entend juste des mauvaises nouvelles et des commentaires comme quoi ça va mal. »

La Ville répond

Interrogé à ce propos, le maire suppléant de Sainte-Agathe Jean-Léo Legault s’est défendu de rester les bras croisés. Il rappelle que le conseil changera sous peu le zonage du centre-ville pour augmenter le gabarit des bâtisses pouvant s’y construire. « Plusieurs promoteurs ont approché la Ville au fil des ans, mais s’ils ne peuvent pas bâtir en hauteur, ce n’est pas rentable, alors ils ne le feront pas », plaide-t-il. 

« En plus, poursuit-il, comme notre règlement d’urbanisme exige pour toute nouvelle construction 1,8 case de stationnement par logement, ça laisse deux options aux promoteurs: faire du stationnement en surface ou souterrain. En permettant de plus hauts étages (jusqu’à quatre, NDLR), on permet la construction de stationnements souterrains au centre-ville. C’est important, parce que de nos jours, la plupart des familles ont deux voitures. Ça rend les projets plus faciles à réaliser. »

Le maire suppléant rappelle plusieurs gestes posés par le conseil dans les dernières années: rachat de bâtisses pour éviter la spéculation, subventions pour 32 locaux vides (5000$ chacun) afin d’y installer des commerces (il en reste seulement 6 actifs), octroi de 400 000$ pour des rénovations et offre de consultations avec un économiste. « On ne veut pas répéter ce qu’on a déjà essayé avant et qui n’a pas marché, soutient M. Legault. Mais on ne se désintéresse pas du centre-ville. »

Consultation publique

Soulignons que la consultation publique portant sur le changement de zonage au centre-ville aura lieu le jeudi 12 septembre à 18h à l’hôtel de ville de Sainte-Agathe.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer