L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
18 septembre 2019

Fermé jusqu’au printemps pour rénovations

Une dernière soirée haute en émotions au Patriote

Le Théâtre Le Patriote a vibré d’émotions le samedi 14 septembre lors du spectacle de clôture avant le début des grandes rénovations. C’est dans une ambiance festive et nostalgique que cette institution culturelle et historique a accueilli sa fidèle clientèle afin de lui offrir un spectacle mémorable avec la présence surprise du légendaire Claude Dubois.

Stéphanie Walsh

L’invité mystère du Patriote pour son dernier salut n’était nul autre que Claude Dubois qui a envoûté son public lors de la dernière soirée de chansons le 14 septembre.
L’invité mystère du Patriote pour son dernier salut n’était nul autre que Claude Dubois qui a envoûté son public lors de la dernière soirée de chansons le 14 septembre.
© Photo André Chevrier

Le rideau est tombé en faisant d’abord place à un documentaire riche en histoire réalisé par Guy Fradette. On y retrouve des séquences remarquablement sélectionnées des archives.

La soirée s’est poursuivie avec une prestation de la troupe Dusso Danse. Leur chorégraphie contemporaine, mariant un style classique à un éclat de fraicheur, représentait bien ce renouveau imminent pour l’institution.

La programmation annonçait ensuite un invité surprise, laissant place à un suspense certain. C’est le chanteur Claude Dubois qui est monté sur scène et a charmé la salle avec ses succès et son discours touchant. C’était un honneur pour ce dernier d’être présent, il en avait même fait la demande au directeur du Patriote, Alexandre Gélinas, puisqu’il a beaucoup vécu au sein du Théâtre, particulièrement à ses débuts en carrière.

Une riche histoire

Le Patriote est un lieu qui a certes marqué l’histoire de la région, mais également le cheminement d’une foule d’artistes depuis maintenant 53 ans. Ce théâtre est un lieu culte, où la culture est mise au premier plan, sans omettre de souligner son implication continue dans le milieu communautaire. En plus des nombreux spectacles d’envergure, celui-ci est à la disposition des écoles locales pour y réaliser des projets artistiques.

Alexandre Gélinas, directeur général du célèbre établissement depuis sept printemps, a su accueillir le public avec une chaleur hors pair lors de cette dernière soirée, remerciant avec cœur son public, ses partenaires, commanditaires, ainsi que sa dévouée équipe.

« Il ne s’agit pas d’un adieu, mais bien d’un au revoir. La page sera tournée afin de faire place à un renouveau, à une salle revitalisée, ainsi, la mission du Patriote pourra se poursuivre à travers les générations, préservant ses nombreux souvenirs tout en faisant place à une relève de talent », a-t-il déclaré.

Guy Fradette, qui a réalisé le document sur l’histoire du Patriote, a jadis été acclamé pour le documentaire des 150 ans d’histoire de Sainte-Agathe-des-Monts. « C’est de loin la personne la plus qualifiée pour faire renaître les moments marquants de l’histoire du Patriote », souligne M. Gélinas, également président du Conseil de la culture des Laurentides.

Le public a été conquis par ces souvenirs captés en clichés, vidéos, articles de journaux et extraits de scènes émouvantes. Réalisé avec brio, ce documentaire assemble des souvenirs d’une multitude d’artistes de renom. Ils ont quasi habité le théâtre, en y développant un sentiment d’appartenance et en y tissant des liens serrés au fil des années.

Le théâtre est né d’un projet culturel commun, soit celui d’Yves Blais et de Percival Broomfield, piliers du Patriote. Grâce à ces passionnés de l’art, de nombreux artistes ont connu un succès fulgurant.

On se rappelle de Gilles Vigneault, qui a été le premier artiste à avoir rempli le Patriote en 1967, autrefois sous le nom du Théâtre de La Sablière; Robert Charlebois, parrain de l’institution; Clémence Desrochers et Jean-Pierre Ferland, grands amis de la maison et une foule d’autres noms qui ont marqué la famille du Patriote. 

Partager:

Stéphanie Walsh

  • Courriel

À ne pas manquer