L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
18 juillet 2019

111 cas depuis le début de l’année

Recrudescence de la coqueluche dans les Laurentides

Une recrudescence de la coqueluche est observée dans la région alors que 111 cas ont été signalés à la Direction de la santé publique depuis le début de l’année, près du double que la moyenne des cas déclarés dans les cinq dernières années à cette période de l’année. La majorité de ces cas touchait les enfants de 1 à 14 ans.

Marilou Séguin

La vaccination, débutée dès l’âge de 2 mois demeure le meilleur moyen de protéger son enfant de la coqueluche et d’en prévenir les complications indique le CISSS des Laurentides.
La vaccination, débutée dès l’âge de 2 mois demeure le meilleur moyen de protéger son enfant de la coqueluche et d’en prévenir les complications indique le CISSS des Laurentides.
© Photo Unsplash

« La moyenne des cas déclarés dans les 5 dernières années à cette période de l’année était de 60 cas. Voici pourquoi les données 2019 nous indiquent une recrudescence de la coqueluche pour la période de l’année », indique Julie Lemieux-Côté de l’équipe des communications du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides.

Sur la centaine de cas déclarée sur le territoire du CISSS des Laurentides depuis le début de l’année, en date du 9 juillet, 21 cas étaient dans les Laurentides, 8 dans les Pays-d’en-Haut et 1 dans Antoine-Labelle.

Saison plus longue

La Direction de santé publique du CISSS des Laurentides observe cette année une persistance de la coqueluche au-delà de sa période habituelle qui se termine habituellement vers la fin avril ou le début mai.

« Des cas de coqueluche continuent d’apparaitre au-delà de la saison habituelle, alors qu’à l’approche de l’été, nous devrions plutôt observer une diminution de ce nombre de cas. Nous souhaitons donc rappeler à la population des Laurentides que la vaccination demeure le meilleur moyen de se protéger contre la maladie », expliquait au printemps le Dr Éric Goyer, directeur de santé publique des Laurentides.

Même si l’été est maintenant bien installé d’autres cas ont été signalés depuis et bien que les signalements demeurent en hausse par rapport aux années précédentes, on observe une tendance stable actuellement indique le CISSS.

Qu’est-ce que la coqueluche?

La coqueluche est une maladie très contagieuse qui peut causer une pneumonie. Les enfants de moins d’un an sont plus à risque de complications et la majorité des enfants de moins de 6 mois auront besoin d’une hospitalisation indique le CISSS. Bien que les décès soient rares, ils surviennent majoritairement chez les nourrissons de moins de trois mois. De plus, les femmes enceintes infectées dans les quatre semaines précédant l’accouchement ont un risque élevé de transmettre la maladie à leur bébé.

Aucun décès n’est survenu cette année. Cependant, un nourrisson est mort lors de la saison 2014-2015.

Couverture vaccinale des nourrissons de 0 à 24 mois

 Région*

Coqueluche

Rougeole

Complète (ont reçu tous les vaccins prévus pour leur âge)

RLS Antoine-Labelle

82%

82,4%

77%

RLS des Laurentides

74,2%

74,2%

61%

RLS des Pays-d’en-Haut

75,9%

80,6%

66%

Région des Laurentides

80,2%

80,1%

72%

*RLS:Réseau local de services

Partager:

Marilou Séguin

  • Courriel

À ne pas manquer