L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
25 janvier 2019

Dans le secteur Mont-Rolland

Une école alternative publique verra le jour à Sainte-Adèle

Le conseil de Ville de Sainte-Adèle a entériné par résolution un règlement d’emprunt pour faire l’acquisition de l’ex-garderie des Petits Loups fermée depuis septembre 2017. Cette acquisition au coût de 600 000$ permettra à la Commission scolaire des Laurentides (CSL) d’y aménager une école primaire alternative, dont la priorité d’admission ira aux enfants de la municipalité.

René-Pierre Beaudry , journaliste

La mairesse Nadine Brière et la présidente de la CSL Lyne Deschamps encadrent Jolène Richer, membre du comité fondateur pour une école alternative, dont les trémolos dans les remerciements d’usage ont trahi le bonheur et la vive émotion.
La mairesse Nadine Brière et la présidente de la CSL Lyne Deschamps encadrent Jolène Richer, membre du comité fondateur pour une école alternative, dont les trémolos dans les remerciements d’usage ont trahi le bonheur et la vive émotion.
© Photo L'information du Nord - René-Pierre Beaudry

La Ville et la CSL ratifieront sous peu un protocole d’entente pour permettre au projet d’école alternative de voir le jour. La Commission scolaire aménagera les lieux et procédera à l’entretien subséquent de la bâtisse de trois étages (incluant le sous-sol). Elle embauchera également les ressources pédagogiques et le personnel-cadre nécessaires à cette nouvelle école.

« Nous sommes tous conscients que le système d’éducation n’est peut-être pas fait pour tout le monde. Je trouve intéressant qu’on puisse avoir un choix », a commenté la mairesse Nadine Brière. « Nous savions qu’on voulait avoir une école alternative dans le secteur des Pays-d’en-Haut après les consultations publiques réalisées en décembre (2017). En tant que maman d’élève, j’ai moi-même assisté au Conseil d’établissement (CE) à l’école Saint-Joseph où j’ai senti de l’inquiétude et de l’insécurité tant chez les employés que chez les parents... La communauté a clairement exprimé son désir d’avoir une école primaire alternative à Sainte-Adèle, sans toutefois diviser les fratries ou déraciner les enfants de leur école actuelle... En plus de répondre aux besoins de la population croissante de Sainte-Adèle et de revitaliser le secteur Mont-Rolland, l’implantation de cette 6e école chez nous permettra d’attirer les jeunes familles et contribuera au développement économique de notre ville. »

Dès la rentrée 2019

Dans sa phase d’implantation, la présidente de la CSL, Lyne Deschamps, a estimé à 80 le nombre d’enfants de la maternelle 5 ans à la 3e année qui seront accueillis en tant que premiers élèves de la nouvelle école alternative dès la rentrée scolaire 2019-2020. « Sans parler de critères de sélection comme tels, la priorité (d’admission) ira aux enfants de Sainte-Adèle », a-t-elle terminé.

Après avoir salué l’ouverture qu’elle a qualifiée d’exceptionnelle de la Ville de Sainte-Adèle et la persévérance des parents dans ce projet, Mme Deschamps a vu dans cet engagement parental un gage de réussite éducative pour les enfants qui fréquenteront la nouvelle école qui n’a toujours pas de nom.

Galerie de photos

    COM-ecole alternative 2.jpg
  • 1/1
Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer