L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 août 2019

Mission accomplie pour Jacques Filiatrault

Malgré quelques imprévus, le nageur Jacques Filiatrault a réussi son pari: le 1er août, il a traversé le lac des Sables à la nage.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Jacques Filiatrault a dû écourté son parcours après que le vent se soit levé subitement sur le lac des Sables.
Jacques Filiatrault a dû écourté son parcours après que le vent se soit levé subitement sur le lac des Sables.
© Photo gracieuseté

L’homme de 75 ans a accompli son exploit au profit de la Fédération québécoise de l’autisme. On peut encore faire des dons pour saluer sa performance en allant sur le site www.autisme.qc.ca et en mentionnant « Tour du lac des Sables » en faisant son don.

« J’ai pris le départ à 6h40 de la Place Lagny, raconte M. Filiatrault. La température était de 10 degrés et le vent de 7 km/h, ce qui était parfait pour la nage. » Suivi en kayak par Francine Dufour, qui prenait également des photos, l’homme a suivi son parcours initial sans tracas, jusqu’à ce qu’il réalise, après avoir dépassé la plage Major depuis quelques temps, qu’il avait dévié du plan original.

« Il a fallu que je revienne sur mes pas pour me repérer, dit-il. Quand enfin je me suis retrouvé, j’étais dans l’eau depuis 2 heures déjà et le vent montait. J’ai donc modifié le parcours afin d’ajuster le temps prévu selon la vitesse réduite par le vent et la bouée avec accessoires de ravitaillements attaché à ma taille. »

Changement de parcours

Plutôt que de longer à la nage tout le pourtour de la péninsule Greenshield, M. Filiatrault a donc traversé le lac, presque en ligne droite, pour gagner la pointe de celle-ci. Il a ensuite longé le bord jusqu’à ce qu’il revienne à la Place Lagny. Résultat: il a passé 5 heures et 46 minutes dans l’eau et a nagé 12,6 km.

Initialement, il devait suivre un tracé de 16 km, c’est donc un peu moins qu’escompté. « On peut quand même dire que c’est une bonne chose que je me sois égaré, parce qu’avec le vent, rendu dans la baie Viau, ç’a aurait été pas mal plus difficile, il aurait peut-être même fallu que j’abandonne », confie le nageur expérimenté.

Il entend probablement récidivé l’an prochain, visant cette fois à accomplir le parcours originalement établi, pour vraiment faire le tour complet du lac des Sables.

« Je veux aussi remercier tous ceux qui m’ont soutenu dans mon projet: un gros merci à Francine Dufour, pour l’accompagnement, et à Jocelyn Hardy, patrouilleur pour la sécurité sur l’eau. Merci aux responsables d’organismes qui m’ont informé et conseillé pour ce grand défi: l’École de Voile, la Marina-débarcadère, la Croisière Alouette, l’Association de la protection de l’environnement du lac des Sables et le magnifique Camping Sainte-Agathe », conclut Jacques Filiatrault.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer