L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 décembre 2018

Illustratrice et graphiste

Martine Armand: la magie du dessin

Artiste accomplie, Martine Armand de Sainte-Agathe-des-Monts a créé toutes les illustrations qui donnent vie aux murs de la « nouvelle » bibliothèque municipale Gaston-Miron.

Daniel Deslauriers , journaliste

Martine Armand pose devant l’une de ses illustrations à la bibliothèque municipale Gaston-Miron.
Martine Armand pose devant l’une de ses illustrations à la bibliothèque municipale Gaston-Miron.
© L’information du Nord - Daniel Deslauriers

Un travail de longue haleine qui s’est étalé sur plusieurs longues semaines. « Après 40 heures, j’ai cessé de compter mes heures », nous dit cette jeune mère de famille de 34 ans.

Fan inconditionnelle d’Isabelle Arsenault, une autre illustratrice, les personnages de ses dessins de la bibliothèque sont tirés de certains classiques de la littérature jeunesse.

Vivre de son art

Martine est aussi graphiste depuis 15 ans, question d’assurer sa subsistance, et travaille maintenant à son compte. « On peut vivre de l’illustration, mais il faut travailler très fort », dit-elle. Plus jeune, elle a gagné plusieurs concours de dessins. « Pour moi, c’est une fascination. Tout m’inspire. »

Mine de rien, le nom de Martine Armand fait son bout de chemin dans le milieu. Elle a illustré son premier livre pour enfants en 2015. Elle travaille aussi sur son propre livre et dessine des cartes personnalisées pour les gens. On peut la suivre aussi sur sa page Facebook (Martine s’illustre) où une vingtaine d’illustrations relatent de façon humoristique ses petits bonheurs et ses frustrations au quotidien.

Martine est issue d’une famille d’entrepreneurs qui n’ont pas la même passion pour le dessin. « Quand même, mes parents m’ont toujours encouragé dans cette voie. J’aime bien ma vie présentement. Je peux être avec mes enfants et faire aussi ce que j’aime. Mais, si j’ai un rêve, un seul, ce serait celui de vivre de mes illustrations un jour pas si lointain », souligne l’artiste agathoise.

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer