L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
7 septembre 2018

En visite à Mont Tremblant

L'OSM fait vibrer l'âme des Mille et une nuits

Par Dyane Bouthillette - Sous la direction de Kent Nagano, les musiciens de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) ont interprété de façon magistrale de grandes œuvres inspirées des contes des Mille et une nuits, lors de la 20e Fête de la musique de Tremblant, le 2 septembre. Malgré la chaleur accablante, l'humidité et l'averse de pluie dans la dernière demi-heure, plusieurs milliers de mélomanes ont savouré le concert jusqu'à la dernière note.   

L'OSM a attiré plusieurs milliers de personnes malgré l'instabilité de la température.
L'OSM a attiré plusieurs milliers de personnes malgré l'instabilité de la température.
© Photo L’information du Nord – Dyane Bouthillette

Indiquant le mouvement, dès la première mesure et en quelques coups de baguette, Maestro Kent Nagano a téléporté les spectateurs dans le monde féérique des contes des Mille et une nuits. Cette odyssée de 90 minutes en plein coeur des légendes et des aventures de Shéhérazade a permis au public de baigner dans une ambiance de rêve, loin de leur stress quotidien.

L'intensité et le rythme musical provoquant une gamme d'émotions, l'émerveillement et l'allégresse se lisaient sur les visages des spectateurs immobilisés devant la splendeur du concert.

«C'est une soirée qui s'annonce complètement magique et mémorable », avait bien prédit le maître de cérémonie de la Fête de la musique, Emmanuel Bilodeau, quelques minutes avant le début du concert. 

Hommage aux grands maîtres de la musique

L'interprétation deschefs-d'oeuvre musicaux tels que la célèbre suite symphonique Shéhérazade,  Danses Galánta et Shéhérazade, ouverture de féerie de Ravel était à couper le souffle. L'âme des créations des compositeurs Rimski-Korsakov, Kodály et Ravel brillait à travers chacune des notes qui enveloppaient le pied de la montagne. On pouvait presque entendre les battements de coeur de ces grands maîtres de la musique. Ces derniers auraient certainement été fiers d'entendre la performance de l'OSM leur rendant hommage.

Un solo violon époustouflant

L'un des musiciens, Andrew Wan, était absolument époustouflant dans son interprétation solo au violon. En effet, M. Wan a impressionné le public en ponctuant l'œuvre de Shéhérazade d'un leitmotiv mélodique évoquant, à plusieurs reprises dans la pièce musicale, le personnage et sa brillante stratégie pour éviter la mort.

Maestro Kent Nagano saluant la performance de son soliste par une poignée de main, les applaudissements approbateurs du public allaient de pair.

«Ces solos de violon sont extraordinaires. Andrew les jouera magnifiquement j'en suis certaine », avait affirmé la directrice artistique de la Fête de la musique de Tremblant, Angèle Dubeau, lors de son mot de présentation.

Partager:

À ne pas manquer