L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
31 mars 2019

Une dernière saison avant des rénovations majeures

Le Patriote en cure de rajeunissement cet automne

Le Théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe amorcera le vendredi 5 avril sa plus courte saison de spectacles des dernières années. Après 52 ans d’histoire, la légendaire salle de spectacle se refera une beauté, une opération qui nécessite un investissement de près de 3 millions de dollars, auquel contribuent à parts égales Ottawa, Québec et la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts

René-Pierre Beaudry , journaliste

La 53e saison du Théâtre le Patriote débutera le 5 avril avec Marc Dupré et le lendemain la légendaire salle de spectacle accueillera Jean-Pierre Ferland.
La 53e saison du Théâtre le Patriote débutera le 5 avril avec Marc Dupré et le lendemain la légendaire salle de spectacle accueillera Jean-Pierre Ferland.
© Photo L'information du Nord- René-Pierre Beaudry

Ces travaux de rénovation ne pouvaient plus être reportés, comme l’indique Alexandre Gélinas, directeur général du Patriote. « On ne pouvait plus attendre. Fallait que ça se fasse », a-t-il commencé. « La salle a 50 ans (52 ans, en fait) et les bancs ont presque le même âge. Le toit, le débarcadère et le plancher de scène sont à refaire, les gicleurs à remplacer, les unités de climatisation et de chauffage sont rendues en fin de vie utile, on doit rénover les salles de bain et le revêtement extérieur de la bâtisse se devait d’être rafraîchi. »

Les travaux débuteront en septembre et s’étireront jusqu’au printemps 2020. La gestion du projet est confiée à Tetra Tech. « Nous avons embauché des professionnels, Denis Désilets, architecte, de l’Atelier Idea à Sainte-Adèle, des ingénieurs mécaniques, un scénographe, etc. ... », enchaîne le dg.

Une bonne vision

Le but de l’opération est une rénovation majeure du bâtiment et de ses dépendances, notamment de sa grande salle. Les vieux fauteuils actuels seront remplacés par des sièges plus confortables. Une des tâches du scénographe sera de proposer une disposition repensée des nouveaux fauteuils pour optimiser les angles de vision. La scène sera dotée d’un nouveau plancher. La capacité de la salle principale restera la même, soit 700 sièges, ou même un peu moins, surtout à cause des nouvelles normes de distance entre les fauteuils. Certains sont présentement sur le côté de la salle. La vision offerte n’est pas idéale. M. Gélinas est ferme: pas question d’avoir des sièges d’où on ne voit pas bien la scène.

On parle donc d’un projet de rénovation et non d’agrandissement. « Le petit salon que nous avons prévu et qui sera relié par un débarcadère à l’arrière-scène nous donne un peu plus d’espace pour les loges qui seront refaites, elles aussi... Si nous avions présenté un projet pour agrandir la salle, on ne nous l’aurait probablement pas encore accordé. Le nom du programme auquel nous avions droit au ministère de la Culture est « Maintien d’actifs, explique M. Gélinas. Dès qu’on touche à un agrandissement, nous tombons sous la coupe du « programme des constructions neuves. » Le ministère a déjà donné beaucoup d’argent dans les Laurentides au cours des dernières années, par exemple à Mont-Laurier (Espace Théâtre Muni-Spec), Val-Morin (Théâtre du Marais) ou Saint-Jérôme (Théâtre Gilles-Vigneault).

À LIRE AUSSI: Une riche programmation pour le Patriote

Pour suivre l’évolution des travaux: www.theatrepatriote.com

Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer