L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 juin 2019

Une comédie en trois actes

La troupe Franc-Rire à Val-des-Lacs le 8 juin

La comédie Sacrées Canailles sera jouée le 8 juin au centre communautaire de Val-des-Lacs par la troupe Franc-Rire du Club FADOQ Entr'Aînés.

Ronald McGregor , journaliste

La troupe de théâtre Franc-Rire présente « Sacrées Canailles » une comédie sur la vie de gens dans une résidence pour aînés.
La troupe de théâtre Franc-Rire présente « Sacrées Canailles » une comédie sur la vie de gens dans une résidence pour aînés.
© Photo gracieuseté

Essentiellement, l’histoire se passe dans une résidence pour aînés où chacun vit son quotidien. Mais le tout est joué sur un ton humoristique quand de petits pépins se pointent.

« Les gens vont se reconnaître, se retrouver dans le texte, avance Carole Guénette, comédienne dans la pièce. Il y a par exemple un personnage qui a de la difficulté avec sa marchette et doit se servir d’un GPS pour se diriger. Et il se retrouve toujours au point de départ. »

Dix comédiens prendront place sur la scène: Michel Dionne, Hélène Dumontier, Marielle Duplessis, Jocelyne Grenier, Mme Guénette, Hélène Lefebvre, André Légaré, Manon Lepage, Michel Rivest et Nicole Séguin.

Le texte original de la comédie est signé par Charles Isatce, acteur et auteur belge. L’adaptation de son texte pour une réalité québécoise est de Jocelyne Grenier et Manon Lepage. La mise en scène est de Laurette Bernatchez.

« Ce sont tous des membres du Club FADOQ Entr'Aînés à l’exception d’une personne de la FADOQ de La Macaza », ajoute Mme Guénette.

Pour y assister

Outre jouer dans Sacrées Canailles, Carole Guénette est la présidente depuis des lustres du Club FADOQ Entr'Aînés et son conseil administratif doit trouver des argents pour tenir les activités, dont celle de la troupe Franc-Rire.

Les billets pour Sacrées Canailles se détaillent à 10$ par personne de 13 ans et plus. On se les procure à la municipalité au 819-326-5624 poste 3600. La comédie se joue à 19h30 à la salle communautaire.

Partager:

Ronald McGregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer