L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
2 juillet 2019

Au Théâtre Le Patriote le 11 juillet

Mélanie Ghanimé: vraie et assumée

JULIE NIQUETTE - L’humoriste Mélanie Ghanimé foulera les planches du Théâtre Le Patriote le 11 juillet avec son premier one-woman-show intitulé Brut(e).  

Finaliste pour l’Olivier 2017 et 2018 du numéro de l’année, Mélanie Ghanimé sera au Patriote le 11 juillet pour présenter « Brut(e) ».
Finaliste pour l’Olivier 2017 et 2018 du numéro de l’année, Mélanie Ghanimé sera au Patriote le 11 juillet pour présenter « Brut(e) ».
© Photo Jocelyn Michel photographe

Mais pourquoi ce titre? « Parce que je ne mets pas de gants blancs, s’exclame-t-elle spontanément. Ce spectacle est à l’état pur de ce que je ressens. Parfois, c’est rough, mais c’est ça. »

Et ses intentions sont claires. Avec une pointe d’humour, elle précise: « Je me pose beaucoup de questions dans la vie. Ce n’est pas vrai que je vais vivre ça toute seule! En même temps, si je dévoile mes travers au public, ça m’aide à mieux me comprendre et à me libérer ».

L’IMPORTANCE DU CHEMIN

Dix ans se sont écoulés entre ses études à l’École nationale de l’humour et la présentation de Brut(e). Pour Mélanie, chaque étape a eu un impact. Chaque tape dans le dos a compté.

« Animer des soirées au Bordel Comédie Club ou l’émission Direct dans l’net sur les ondes de Ztélé, faire les premières parties de Lise Dion, participer à des galas ou obtenir des nominations au gala Les Olivier, tout a eu son importance et a contribué à ma confiance sur scène », confie-t-elle. Ainsi, pendant ces années, elle a évolué et beaucoup appris pour son bénéfice et pour celui du public.

UN PUBLIC PRÉSENT

Elle sillonne les routes du Québec avec son spectacle depuis novembre 2018. Et elle estime beaucoup celui qu’elle appelle « son bébé ».

« J’aime mon show. Je l’aime partout. Il m’oblige à avoir l’humilité nécessaire pour continuer à m’accepter comme je suis. Il m’apprend à changer ma perception des autres et de moi-même. D’ailleurs, il semble parfois ouvrir cette porte dans la tête des gens », dit-elle.

Celle qui se dit capable de « pousser des blagues salées, mais pas vulgaires » se sent privilégiée que ses salles soient remplies de gens motivés à entendre ses observations, ses anecdotes et ses réflexions. « Je ne m’en remets pas », avoue-t-elle.

« Ça donne le goût de donner le meilleur de tout ce que j’ai. C’est un réel privilège. Cette connexion avec le public me nourrit beaucoup », dit-elle.

ÉLOGE DE LA QUARANTAINE

Pour Mélanie, la quarantaine est presque un cadeau. « Je n’ai pas envie de retourner en arrière, » explique-t-elle à ce sujet. Pour elle, cet âge est synonyme de paix intérieure et d’un moins grand besoin de validation extérieure. Sur scène, on a donc accès à une humoriste entière, libre et assumée, qui a trouvé une force dans sa vulnérabilité.

Au final, on comprend que, pour nous faire rire et réfléchir, Mélanie Ghanimé s’inspire notamment de son propre cheminement personnel et de sa façon singulière de voir la vie. Elle apprend aussi en observant ses pairs. Ceux-ci l’amènent à se surpasser. Gageons que son assurance, son franc-parler, son souci du détail et son talent sauront nous éblouir au Patriote le 11 juillet!

Partager:

À ne pas manquer