L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
17 septembre 2019

Première féria d’automne

Val-Morin présente En feuilles détachées

Cet été, Val-Morin a annoncé qu’elle tiendrait désormais sur son territoire un événement, baptisé « féria », par saison. Celle d’automne se met en branle le 20 septembre.

Maxime Coursol

L’Espace Rhizomes accueillera, durant toute la féria d’automne, des expositions et des projections de films.
L’Espace Rhizomes accueillera, durant toute la féria d’automne, des expositions et des projections de films.
© (Photo L’information du Nord – Maxime Coursol)

Étendue sur deux fins de semaine, du 20 au 22 puis du 27 au 29 septembre, la féria d’automne 2019 sera placée sous le signe de la littérature. Baptisé

En feuilles détachées en clin d’œil aux feuilles d’automne et aux feuilles de livres qui s’y rejoignent, l’événement se déroulera dans le cœur villageois de Val-Morin. Plusieurs activités sont au programme, notamment des lectures publiques, des animations familiales par le groupe Espace Ludiko, des expositions et projections à l’Espace Rhizomes, ainsi qu’une conférence au Théâtre du Marais du réputé bédéiste Michel Rabagliati. « C’est un très bon coup d’avoir l’auteur de Paul chez nous pour les Journées de la culture, qui ont lieu en même temps que l’événement, dans la deuxième fin de semaine », confie Hélène Tremblay, grande bénévole qui donne un sérieux coup de pouce à l’organisation de la féria.

Cette dame, qui depuis des années organise des soirées de poésie et de lecture à Val-Morin, s’est impliquée dans le projet dès le mois de janvier, en soutien à la Municipalité qui en est le maître d’œuvre. Depuis juillet, la préparation d’En feuilles détachées va bon train. « Beaucoup de bénévoles mettent la main à la pâte, il y a une belle réponse de la communauté », confie Mme Tremblay.

Une programmation variée

Selon Isabelle Lamothe, coordonnatrice de la féria d’automne pour la Municipalité, « on veut diriger l’événement vers la communauté: les touristes sont les bienvenus, mais c’est pour nos citoyens, pour leur faire vivre un esprit communautaire et développer un sentiment d’appartenance pour Val-Morin ». Les élus et les bénévoles se sont d’ailleurs serrés les coudes pour que le projet voit le jour, plusieurs incidents ayant mis en péril sa réalisation.

« C’est une réappropriation de notre culture, sous le signe du partage. »

-Hélène Tremblay

La première journée sera marqué par l’exposition, à l’Espace Rhizomes, d’une multitude d’objets en lien avec Félix Leclerc, issus de la collection privée d’un couple de Val-David. Des contes, des poèmes et des chansons du « père de la culture québécoise moderne » seront présentés autour d’un feu, en face de la mairie, le soir même. Puis, le samedi et le dimanche seront marqués par Antoine de Saint-Exupéry et son œuvre-phare, Le Petit Prince. Une lecture publique de ce livre, par une dizaine de personnes qui se relaieront, aura notamment lieu. « On le fait pour transmettre l’amour des mots et rendre accessible la littérature. C’est la culture et la famille qui seront au centre des activités », dit Hélène Tremblay.

La deuxième fin de semaine mettra de l’avant la poésie avec la projection du film La Nuit de la poésie ‘80 de Jean-Claude Labrecque. La Société d’histoire de Val-Morin présentera également au public un parcours historique, visitant tout à tour la mairie, qui est l’ancienne école du village, puis l’église Saint-Norbert et finalement la petite gare. « Ce sera l’occasion de raconter la naissance de Val-Morin », conclut Mme Tremblay.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer