L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
3 septembre 2019

À la bibliothèque Gaston-Miron

Kim Durocher présente « toutes ses couleurs »

L’artiste Kim Durocher de Saint-Adolphe-d’Howard présentera pour la première fois au public ses œuvres dessinées sur papier à l’aquarelle, jusqu’au 3 novembre à Sainte-Agathe-des-Monts.

Maxime Coursol

Une oeuvre de l’artiste en art visuel Kim Durocher.
Une oeuvre de l’artiste en art visuel Kim Durocher.
© (Photo gracieuseté)

Le hall de la bibliothèque Gaston-Miron, transformé en petite salle d’exposition, est l’endroit où seront exposées ces œuvres. Il s’agit d’un amalgame de tableaux réalisés en techniques mixtes et d’œuvres sur papier, rassemblés sous le titre « De toutes mes couleurs ». Le vernissage aura lieu en présence de l’artiste, de 16h à 18h le vendredi 13 septembre.

« Le titre de l’exposition réfère à toutes mes facettes d’artiste. On me connaît surtout pour mes œuvres produites en technique mixte et les projets que je fais dans les écoles, mais l’illustration fait aussi partie de ma vie depuis très longtemps. Comme c’est une petite salle d’exposition, je trouvais que l’espace se prêtait bien à ça », confie Kim Durocher, en entrevue avec L’information du Nord.

Une dimension sociale et communautaire

L’exposition « De toutes mes couleurs » rassemble une sélection d’œuvres colorées, style auquel l’artiste nous a habitués. « Je trouve que quand c’est lumineux et coloré, ça parle à tout le monde. Mon but est d’accrocher le public par la couleur, pour ensuite parler avec lui de l’interprétation de l’image et de la symbolique en arrière. » Les insectes, par exemple, se retrouvent dans son œuvre pour illustrer la peur et la maladie mentale.

Celle qui est surtout connue dans la région pour son apport à des projets communautaires aime d’ailleurs beaucoup l’univers de l’enfance, qui transparaît dans la plupart de ses œuvres. « Souvent, je dessine et c’est seulement après que vient la démarche artistique. Les enfants m’influencent beaucoup parce qu’ils m’amènent parfois dans des directions que je n’avais pas vues au départ », confie Mme Durocher. Elle ajoute que son désir est de faire un art populaire dans le sens noble du terme, c’est-à-dire qu’elle ne s’adresse pas qu’à une élite composée de connaisseurs en art.

L’artiste multidisciplinaire en art visuel, diplômée de l’Université Concordia, prépare également un projet pour les Journées de la culture, qui auront lieu en septembre. Pour plus d’informations, on peut visiter le site  http://kimdurocher.com.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer