L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
19 juillet 2016

Natacha DeNiverville aux Jeux du Québec

« Je vis un moment de rêve que je n'oublierai jamais »

Natacha DeNiverville est la seule représentante de Sainte-Agathe-des-Monts à participer à la 51e finale des Jeux du Québec à Montréal, du 17 au 25 juillet. Son sport, le volleyball, qu'elle pratique depuis trois ans, au scolaire et au civil.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Ici au service, la volleyeuse Natacha DeNiverville, élève à la Polyvalente des Monts, est la seule athlète représentant Sainte-Agathe-des-Monts à ces Jeux du Québec.
Ici au service, la volleyeuse Natacha DeNiverville, élève à la Polyvalente des Monts, est la seule athlète représentant Sainte-Agathe-des-Monts à ces Jeux du Québec.
© Photo Gracieuseté - Délégation des Laurentides
Natacha DeNiverville est la seule représentante de Sainte-Agathe-des-Monts à participer à la 51e finale des Jeux du Québec à Montréal, du 17 au 25 juillet. Son sport, le volleyball, qu'elle pratique depuis trois ans, au scolaire et au civil.

Jointe au téléphone après le 4e match de l'équipe féminine des Laurentides, le mardi 19 juillet, l'attaquante de 16 ans dit avoir - « genre » - flotté sur un nuage lors de la cérémonie d'ouverture dans l'impressionnant stade Olympique. Ça s'est passé le dimanche 17 juillet, 40 ans jour pour jour après de telles cérémonies, mais celles-là des Jeux de la XXIe olympiade, ceux de Nadia Comaneci, Bruce Jenner et Greg Joy, en 1976.

« Ah man, j'suis toute petite. Je mesure 1 m 65 (5'5) », d'avouer en riant "Nat", qu'on dit toutefois une joueuse très polyvalente, particulièrement à l'aise en attaque. « J'avais vraiment hâte de participer à ces jeux. C'était émouvant. Je vivais un de mes rêves. »

Enfin une victoire

Quoiqu'un peu dépaysée, tout se passe bien pour la jeune volleyeuse qui exprime toute sa reconnaissance envers ses entraîneurs, Yves Lamarche, à la PDM (scolaire), et Hélène Lauzon, des Cheminots de Saint-Jérôme (au civil).

Natacha vit une belle aventure: elle dort dans une salle de classe à Saint-Jérôme et trouve acceptable – sans plus! – la nourriture de cafétéria qu'on sert massivement aux athlètes.

Sur le plan sportif, tous ses matches de volleyball sont ou ont été disputés au Centre Claude-Robillard. « Ça été difficile à notre première partie, contre le Sud-Ouest. On était trop nerveuses, trop stressées. Mais l'équipe s'est replacée et s'est mieux défendue lors des deux suivantes, contre l'Abitibi-Témiscamingue, puis Chaudière-Appalaches. On a perdu, mais on n'a pas été – genre - lavées! »

Leur première victoire, les volleyeuses des Laurentides l'ont remportée aux dépens de Laval, le lendemain, quelques minutes avant l'appel de L'Information du Nord.

« Mes parents n'ont pu venir me voir jouer à cause de leur travail », a-t-elle ajouté, mentionnant au passage que sa participation à ces jeux lui aura permis de se faire de nouvelles amies. Elle n'a pu poursuivre davantage l'entrevue, devant se préparer en vue de l'affrontement des volleyeuses laurentiennes contre les représentantes de l'Estrie.

Pour Natacha DeNiverville, étudiante en Secondaire 4 à la Polyvalente des Monts à la rentrée, gagne ou perd, peu importe, ces 51es finales des Jeux du Québec, elle jure qu'elle ne les oubliera jamais.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer