L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 août 2019

À Sainte-Agathe-des-Monts

Quatre nouveaux terrains de pickleball

Les adeptes du pickleball, un sport de raquette en plein essor au Québec, disposent depuis le 22 juillet de quatre nouveaux terrains à Sainte-Agathe.

Maxime Coursol

Les nouveaux terrains de Sainte-Agathe sont à peine inaugurés que déjà, ils sont fort achalandés.
Les nouveaux terrains de Sainte-Agathe sont à peine inaugurés que déjà, ils sont fort achalandés.
© (Photo gracieuseté – André Chevrier)

Ces terrains ont été construits par l’entreprise PC Court de Val-David, dans le stationnement de la plage Major. Le chantier a pu être complété grâce à la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts, qui a réservé environ 12 000$ pour le projet dans son budget participatif, adopté l’an dernier.

« Cette section du stationnement datait de très longtemps, relate Brygitte Foisy, directrice des loisirs et de la culture à la Ville. Il a fallu refaire la surface du terrain au complet, niveler ça, puis installer de la fibre pour en faire des véritables terrains de pickleball. » 

4 ans de démarches

Il y a longtemps que des demandes étaient faites pour la construction de ces quatre terrains de pickleball. L’homme qui a mené ce dossier de façon bénévole est François Lachapelle, un résident de Saint-Eustache qui est installé tout l’été au Camping Sainte-Agathe. Il avait commencé ses démarches en 2015, alors que lui-même venait d’être initié à ce sport par d’autres campeurs.

« Depuis 2010, 4-5 couples jouaient au pickleball sur le terrain de tennis. Ils y traçaient eux-mêmes les lignes pour respecter les dimensions. Quand je me suis mis au pickleball, les adeptes de ce sport-là étaient en hausse sur le camping, alors je suis allé voir le gérant pour lui demander si c’était possible de tracer des lignes dans le stationnement à côté, pour installer là-bas un terrain. »

La Ville étant propriétaire du stationnement, des démarches ont donc été entreprises auprès d’elle pour obtenir des « vrais » terrains. Finalement, celles-ci ont finalement porté des fruits. Toutefois, vu la progression fulgurante de ce sport au Québec, M. Lachapelle dit se demander déjà s’ils suffiront à la demande. « Il y a seulement une dizaine de campings qui ont des terrains à travers la province, ça peut être une façon pour le Camping Sainte-Agathe d’attirer plus de visiteurs. Peut-être que dans 4-5 ans encore, nos quatre terrains ne suffiront plus! », lance-t-il.

Une popularité croissante

Ce que François Lachapelle avance est confirmé par la Fédération québécoise de pickleball: le sport fait de plus en plus d’adeptes, partout dans la province. Le président et directeur général de la Fédération, Marcel Lemieux, est formel: « C’est un sport accessible à tous. Même en chaise roulante, tu peux jouer! C’est un bon substantif au badminton ou au tennis pour les anciens sportifs de raquette en moins bonne condition physique. »

« De plus en plus de jeunes jouent: le 17 août, on tiendra notre premier Championnat junior à Sainte-Thérèse. Ça casse un peu le préjugé comme quoi le pickleball, c’était un sport de vieux! »

-Marcel Lemieux, PDG Fédération québécoise de pickleball

Selon les derniers chiffres de la Fédération, elle compte 4500 membres, un peu partout au Québec. Si l’Estrie et les Bois-Francs comptent le plus de membres, le sport est en progression dans les Laurentides. « On a lancé la Fédération en 2011 et peu de temps après, on a installé un terrain de Prévost. De là, ça s’est développé tant au nord qu’au sud », affirme M. Lemieux. Aux plus récentes nouvelles, 130 municipalités au total ont des terrains de pickleball au Québec.

Qu’est-ce que le pickleball?

Le pickleball est un sport de raquette qui en mélange plusieurs autres.

Les dimensions du terrain sont les mêmes qu’au badminton (20’ x 44’), mais les mouvements sont ceux du tennis. Il y aussi une inspiration du tennis de table pour la raquette à surface rigide et du racketball, pour la dimension de la raquette. Le filet, pour sa part, est fixé à une hauteur de 34 pouces au centre et de 36 pouces aux lignes extérieures, soit deux pouces de plus bas qu’au tennis.

Le pickleball se joue en double et en simple, à l’intérieur (automne, hiver) comme à l’extérieur (saison estivale), sur une surface dure. Comme pour la plupart des sports de raquette, le but du jeu est d’envoyer la balle dans l’aire de jeu de l’adversaire sans que ce dernier puisse la retourner, de manière à compter le plus de points possibles.

Les règlements font en sorte de favoriser les échanges et ressemblent beaucoup à ceux du tennis. La balle est en plastique troué, un peu comme celle utilisée pour le hockey cosom.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer